(Français) Orphelinat MOUNEPE

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

MOUNEPE

École Upper Room de Bon repos

L’association MOUNEPE est constituée de 150 membres d’une communauté de Bon repos, ville jouxtant Port-au-Prince. Elle a connu un développement anarchique après le tremblement de terre de 2010 puisque les personnes sans abris se sont déplacées et ont créés des habitats en bois et tôle, créant le bidonville de Canaan. Depuis, les habitants ont reconstruit leurs maisons en béton, créant un énorme quartier nouveau.

Au départ, l’association MOUNEPE gérait un orphelinat et une petite école installés dans une petite maison prêtée par un membre de la communauté. Il y a 3 ans, ses membres ont décidé de la reconstruire à Canaan, un endroit permettant l’accès à l’école à des enfants aux enfants du quartier où il existe peu de structures scolaires. Le quartier, et plusieurs autres, est en fait créé suite au séisme de 2010.

L’école Upper Room de MOUNEPE accueille 350 élèves. L’orphelinat compte 33 enfants de tous âges en permanence. Ils ne sont pas proposés à l’adoption pour des raisons éthiques locales.

Seule la communauté MOUNEPE gère cette école et orphelinat sans aucun soutien extérieur ni étatique, hormis HAÏTI en Chœur depuis un an.

Le directeur pédagogique nous a dressé le bilan de leurs actions pour une meilleure formation des professeurs. Ils ont une bonne vision de la qualité de l’enseignement et ont pris soin de recruter des enseignants de bon niveau. Le tableau numérique pourra contribuer à une nouvelle avancée.

Les panneaux photovoltaïques sont absolument nécessaires et l’école attend avec impatience ces équipements.

Difficulté particulière

La zone de Canaan est un ancien bidonville qui évolue vers une petite ville sur un morne calcaire. Il n’y a pas d’eau et très peu de végétation. Il est nécessaire de faire venir 3  camions citernes d’eau par mois à 750 gourdes. Ce qui représente un coût important de gestion pour l’association.

Les parents ne sont pas tous en mesure de payer la scolarité des élèves et c’est gratuit pour les orphelins.

Des toilettes sont présentes mais pourraient être améliorées. Besoin d’un lave-main.

Points positifs 

– Equipe très motivée, bon niveau d’enseignement et volonté d’amélioration.

– Sensibilisation au ramassage des déchets et des collectes.

– Sensibilisation à la reforestation. Mais pas de possibilités de créer un jardin scolaire dans cette zone aride.

Points négatifs

Toilettes à améliorer, pas d’électricité.