Кто мы?

Извините, этот техт доступен только в “Французский”, “Американский Английский” и “Kreyòl ayisyen”. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in this site default language. You may click one of the links to switch the site language to another available language.

Le CA

         L’histoire de notre association commence avec la collaboration de la Mission orthodoxe d’Haïti et de la paroisse Saint Job de Bruxelles à la rentrée scolaire 2016. Il apparaît alors déjà que certains besoins en matière d’éducation, particulièrement pour les plus jeunes, sont loin d’être satisfaits sur l’ensemble du territoire couvert par les sept paroisses haïtiennes relevant de la Mission, et c’est dans ce cadre que Martin Dumais, lui-même haïtien et séminariste en France, à Épinay-sous-Sénart (Essonne), joue le rôle de relais entre les différents intervenants.

         L’annonce, des dégâts occasionnés par le passage sur l’île, de l’ouragan Matthiew, en octobre 2016, conforte Martin Dumais dans la conviction que le premier élan de solidarité qui s’est exprimé, lors de cette catastrophe, doit être pérennisé. Que cet élan ne reste pas un simple feu de paille qui risquant de décevoir des dizaines d’enfants et leurs familles, au moment même où ils avaient pu entrevoir une lueur d’espoir : un parrainage est alors mis en place, qui permet la ré-scolarisation de nombreux petits haïtiens et l’ouverture  d’une cantine à Port-au-Prince.

         Désireux de permettre à un plus grand nombre d’enfants d’intégrer, dans les meilleures conditions possibles, le programme scolaire de la mission orthodoxe, notre séminariste fait alors appel aux bonnes volontés des fidèles qui fréquentent Épinay-sous-Sénart et les convainc, aisément, de l’opportunité de créer une association capable de servir de base arrière solide à un projet désormais, clairement, voué à s’inscrire dans la durée. Forte de ses 15 premiers membres et de ses statuts, l’association «HAÏTI en Chœur», conforme à la loi de 1901, voit officiellement le jour le 15 mars 2017.

Quels sont nos objectifs ?

         L’Éducation était, dès sa genèse, au cœur même du projet initié. Particulièrement sensibles au rôle déterminant que les plus petits — sans cesse valorisés par Jésus au fil de ses prédications — joueront dans le monde de demain, nous avons tenu à concentrer nos forces sur cet aspect précis des innombrables problèmes que connaissent par ailleurs les haïtiens ; en permettant à un grand nombre d’enfants d’avoir accès à un enseignement de qualité grâce à des instituteurs soigneusement recrutés pour leurs compétences disciplinaires et pédagogiques, à un matériel adapté quantitativement et qualitativement aux besoins des élèves et à des locaux décents et rassurants, nous pensons pouvoir les aider à poser les fondements d’une société libre et solidaire, rompue aussi bien aux nouvelles technologies qu’aux aspects de durabilité et à l’égalité entre les femmes et les hommes.

         A cet effet, nous nous sommes mobilisés afin de rassembler, qui, des manuels scolaires et autres livres indispensables aux instituteurs en activité, qui, du matériel informatique (smartphones, caméras, ordinateurs, tablettes, mais aussi panneaux solaires pour les alimenter !) destiné à servir de support pédagogique sur place mais aussi à former les fidèles de la Mission en communication multimédia dans le but d’améliorer la qualité du suivi des projets.

         Il nous a semblé, également, indispensable de ne pas nous contenter d’une simple démarche «charitable» et d’intégrer à «l’ADN» de notre projet la valeur d’autonomie qui devra servir de fil conducteur à l’ensemble de nos initiatives : c’est dans cet esprit que nous souhaitons encourager, à terme, l’installation de ruchers et de potagers vivriers ainsi que, la mise en place de cours de couture et/ou de cuisine, destinés à favoriser la réappropriation de savoir-faire, malheureusement, parfois tombés en désuétude.

Qui sont nos partenaires ?

         Nous avons pu compter, dans un premier temps, sur la générosité des fidèles qui gravitent autour du Séminaire orthodoxe russe d’Épinay-sous-Sénart. Nous continuerons à solliciter ces  contributeurs privés. Les principes sur lesquels nous nous sommes entendus lors de la rédaction des statuts de l’association nous conduisent à privilégier une approche concrète, ciblée : la transparence et l’efficacité devront présider à toute action entreprise et implique le bénévolat, le choix de l’échelle locale ainsi que la mise en place d’une communication directe et incarnée avec le terrain. Chaque centime déboursé par les donateurs devra irriguer directement les écoles paroissiales qui seront en mesure d’en rendre compte à tout moment par le biais de leurs cadres mais aussi des élèves qui seront  pleinement acteurs de ce partenariat.

         Nos regards se tournent aussi vers de plus gros donateurs, privés ou publics, dont nous accueillerons les propositions avec reconnaissance : des liens ont par exemple déjà été noués avec certaines maisons d’édition afin de disposer de manuels scolaires récents et en assez grand nombre pour pouvoir être utilisés dans le cadre d’une classe.

         En multipliant les protagonistes à ce projet, nous espérons permettre à chacun de jouer sa partition en fonction des talents qui lui sont propres pour, un jour peut-être, mériter pleinement le nom dont nous avons souhaité baptiser notre association et devenir véritablement ce chœur capable de faire battre des cœurs.